top of page

L'oiseau bleu bat de l'aile

Le 27 octobre 2021, on publiait un article t’expliquant pourquoi Twitter était encore un réseau social d’actualité. Comment te dire… À ce jour, il est encore DANS l’actualité, mais il ne l’est plus pour les bonnes raisons.


Selon plusieurs, Twitter serait même sous le respirateur artificiel. En d’autres mots, on pourrait dire qu’il a souvent été affiché sur des pintes de lait depuis octobre 2022 et que ce n’est qu’une question de temps avant que la plateforme rejoigne ses bons vieux chums, Myspace, Skyrock et MSN sur le banc de touche.


On te voit froncer des sourcils et nous demander : mais comment un réseau social comme Twitter, stable depuis plusieurs années, est-il devenu la risée des Internets en si peu de temps?


On va essayer de te résumer la situation en quelques lignes, mais on t’avertit déjà, on a décidé d’omettre des passages pour alléger l’histoire. La vulgarisation, c’est notre métier, quoi!



La petite histoire d’un « crash » prévisible

Il était une fois, un milliardaire du nom d’Elon Musk. Par un beau matin de printemps, alors qu’il se sent de bonne humeur et surtout très généreux, il annonce vouloir faire l’acquisition de la plateforme Twitter pour « défendre » la liberté d’expression. Tout le monde s’emballe et les actions montent en flèches.


Quelques semaines plus tard, cette lubie devient réalité et le 25 avril 2022, il achète Twitter pour la modique somme de 44 milliards $ US, soit 38 % plus élevée que sa valeur établie quelques jours plus tôt.


Malheureusement pour lui, il réalise que c’est très cher payé et tente de tout faire annuler. Après plusieurs tractations et efforts de résiliation de la vente, notre anti-héros se résigne et accepte officiellement l'acquisition le 28 octobre 2022.


Tel un preux chevalier souhaitant libérer le petit oiseau bleu de sa cage en fer woke, il évoque la possibilité de redonner accès à des utilisateur.trice.s ayant été banni.e.s par l’ancienne direction pour avoir émis des propos misogynes, racistes et xénophobes.


Il décide de congédier près de 50 % des employé.e.s qui refusent de travailler 84 heures par semaine et ce, sans prime pour les heures supplémentaires effectuées… Ah, les employé.e.s de nos jours (lire le sarcasme ici)! Par manque de personnel, la sécurité de la plateforme diminue et plusieurs vedettes se font pirater leur compte.


Inquiets de voir vers quelle direction se dirige le réseau, de nombreux annonceurs importants décident également de quitter. Considérant que la grande majorité des revenus proviennent des commandites, on peut dire que cet exode numérique aura fait mal au portefeuille de notre protagoniste…


En décembre dernier, Musk sonde les utilisateur.trice.s de la plateforme sur leur opinion quant à son départ de la présidence de Twitter. Le sondage est alors sans équivoque : les abonné.e.s souhaitent qu'il quitte… Il annonce qu’il laissera son poste à la tête de l’entreprise lorsqu’il aura trouvé quelqu’un pour le remplacer.


Encore à ce jour, cette perle rare n’a toujours pas été trouvée… Est-il réellement à la recherche?


À suivre…


Une question d’image

Maintenant, quoi faire? Rester ou ne pas rester sur Twitter, là est la question!


Réponse platounette : la réponse te revient. Il faut te demander : est-ce que tu adhères à ce virage effectué par le président de Tesla? Crois-tu que l’image de ton entreprise puisse être entachée si tu décides de demeurer sur la plateforme qui est fuie comme la peste par plusieurs? Éthiquement parlant, es-tu d’accord avec le retour de plusieurs comptes extrémistes et des personnes diffusant plusieurs fausses informations? De plus, il faut savoir que l’intimidation n’a jamais été aussi présente que maintenant lorsque des utilisateur.trice.s émettent des opinions beaucoup plus de gauche.


Considérant le départ de plusieurs, ça vaudrait la peine de vérifier si ton audience y est toujours.


Mais où est allé tout ce monde qui avait quelque chose à raconter?

Plusieurs ont tout simplement quitté pour rester exclusivement sur Facebook et Instagram. Les plus jeunes ont déjà migré vers TikTok depuis trois ans. Par contre, pour celles et ceux qui souhaitaient conserver le même type d’échange que sur Twitter, il y a eu la création de plusieurs plateformes, telles que : Mastodon, Post et Bluesky (créé par Jack Dorsey, co-fondateur de Twitter).


Malgré tout, cette plateforme peut rester utile si tu suis des comptes bien précis et si tu t’en sers d’une façon beaucoup plus récréative, soit pour te divertir. À toi de voir, mais ne t’inquiète pas, tu n’es pas à « Big Brother » et ta décision ne fera pas exploser ton alliance. 😉


Écrit par : Simon René 📝

0 commentaire

コメント


bottom of page