Les 5 commandements pour rocker ta gestion de projets

Ah les projets! Non, mais avouez qu’on en a toujours mille en tête, surtout en début d’année. On veut tous les concrétiser et surtout, on veut qu’ils soient tous un franc succès! Mais tsé, des fois, pas facile de starter le tout. Par quoi on commence?

Un objectif clair, tu auras

Si tu ne veux pas partir comme une vache dans un jeu de quilles (merci, Capitaine Charles Patenaude, pour les mots toujours justes) et bien il faut que ton objectif soit clair et bien défini! Ce n’est pas plus compliqué que ça. La première étape est toujours la plus simple!


Une liste de tâches, tu feras

Comme nous l’a si bien rappelé le Capitaine Patenaude (oui, encore lui) : « Rome ne s’est pas construite en criant lapin, je ne boirai pas de ton eau. ». Si ton projet est d’une aussi grande envergure que la construction de Rome (et on le sait que c’est le cas), tu as beaucoup de choses à faire et à penser. Commence par mettre sur papier tout ce qui doit être fait! Pas d’ordre, pas de méthode. Tout ce qui te passe par la tête, écris-le.


Un échéancier, tu prépareras

Alors là, la rigueur est de mise. Toutes les tâches que tu as énumérées plus tôt, tu dois les classer, les ordonner, les trier. Tu dois les attribuer; décider si tu t’en occupes à l’interne ou si tu vas chercher l’expertise externe pour certaines choses. Tu dois les budgéter aussi. Utilise des codes de couleur pour t’aider, un calendrier, un tableau Excel. Tu peux même te lancer dans la création d’un diagramme de Gantt si cela te plaît (mais on ne rentrera pas dans les détails pour celui-ci). Bref, l’important est que tu te comprennes et que tu puisses suivre l’évolution de ton projet, des tâches en cours et des tâches à venir.


En mission, tu partiras

Toute ta planification est maintenant terminée. Tu es prêt à commencer ton projet! C’est la partie le fun ça. Tu vas enfin mettre en application tout ce que tu planifies depuis le début! Il suffit de suivre ton échéancier à la lettre et tout devrait bien aller. Bien sûr, il peut survenir de petites surprises non planifiées. Il faut simplement que tu prennes le temps de te rasseoir et que tu retravailles ton échéancier en fonction de l’imprévu. L’être humain a, de toute façon, une très belle capacité d’adaptation.


Un bilan, tu cogiteras

Dernière chose et non la moindre, le bilan! Une fois ton projet mené à terme, il est primordial que tu t’arrêtes un instant et que tu réfléchisses. Pose-toi des questions : qu’est-ce qui a été un succès, qu’est-ce qui a moins bien fonctionné, qu’est-ce qui serait à améliorer, quels sont les points forts et les points faibles du projet.


Cela t’aidera pour la planification de tes projets futurs. Tu pourras t’y référer et ainsi, éviter des petites erreurs que tu auras probablement faites ou refaire certaines choses qui auront très bien fonctionné! Un bilan, c’est essentiel!


Et si jamais tout ça te semble être une tâche immense, et bien, sache qu’il y a des pros qui sont là pour toi et pour t’aider à y voir plus clair! On dit ça, on dit rien, mais chez Commères, on rock les plans de communication!


Sinon, il ne te reste plus qu’à retrousser ton courage et prendre tes manches à tes deux mains!



Écrit par Laurence 📝

0 commentaire

© 2020 par Commères.

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey LinkedIn Icon